Depuis quelques semaines, nous sommes en tournage dans toute la France  ! 

Des entretiens menés avec une trentaine d’hommes âgés de 17 à 94 ans, nous avons tiré le constat d’un sexisme encore très prégnant chez eux, à l’exception des plus jeunes. Une nouvelle génération d’hommes féministes serait-elle en train de naître ?

Pour prendre la mesure de cette tendance,
LES PETITS MÂLES – notre nouveau documentaire – donnera la parole à une trentaine de garçons âgés de 7 à 15 ans, issus de toutes les régions et de tous les milieux de la société française. Nous les interrogerons sur ces thèmes « corporels » qui sont aujourd’hui au cœur des combats féministes (apparence physique et injonctions esthétiques, sexualité et plaisir, pornographie et violences sexuelles, diversité genrée et droits des personnes LGBTQI).


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si les messages féministes circulent plus largement que jamais, un «sexisme 3.0» existe bel et bien. Il génère des pratiques dégradantes pour les filles, parfois même dangereuses (body shaming, harcèlement, revenge porn...), et nourrit aussi des injonctions viriles qui enferment les garçons dans des rôles d’un autre âge.

Nous voulons mettre en lumière cette lutte invisible entre avancées féministes et résistances patriarcales à l’œuvre au sein de la jeunesse. En tendant un miroir aux garçons, Les petits mâles cherchera à leur faire prendre conscience du flux continu de messages sexistes qu’ils subissent et reproduisent bien souvent sans le savoir.

Conçu comme
un film d’éducation féministe, notre nouveau documentaire pourra être diffusé en classe pour des projections-débats, suscitant la discussion autour de ce monde digital qui s’avère être à la fois un lieu de combats féministes et un bastion patriarcal. Nous voulons ainsi contribuer à concevoir une «éducation à la sexuation» conçue dans une perspective féministe de déconstruction des rôles genrés.